Programmes de recherche

Formulaire de recherche

Les actions

Manuscrits en caractères hébreux conservés dans les bibliothèques de France

Budget
Financement externe : Fondation pour la Mémoire de la Shoah, Fondation Rothschild Hanadiv (Londres), Mairie de Paris (bourses de recherche pour chercheurs étrangers)

Les partenaires et leurs rôles Les services BnF et leurs rôles Les acteurs BnF et leurs rôles Les groupements

Description

Les manuscrits sont utilisés beaucoup plus fréquemment mais ils le sont sur des reproductions dont le support est essentiellement électronique, même si on peut en faire un tirage papier. L’établissement d’une paléographie hébraïque médiévale nous permet désormais de donner une bonne description matérielle des manuscrits et de proposer une datation et une localisation très probables. L’étude des textes en caractères hébreux et de leur publication durant le Moyen Âge a montré que la majorité d’entre eux ne dérivent pas d’un seul original mais de plusieurs.

La recherche menée sur les manuscrits datés nous a montré que les manuscrits hébreux sont fortement marqués par l’individualité des circonstances de la copie, souvent faite pour l’usage personnel du scribe. En conséquence, une importance beaucoup plus grande doit être attribuée au manuscrit hébreu médiéval en tant qu’objet historique. Il est unique à tous les points de vue ; et c’est avec une attention accrue que l’on doit décrire les témoins matériels et textuels de cette histoire particulière : codicologie, paléographie, reliure, notes de possesseurs, en caractères hébraïques ou en d’autres caractères, censure, ex-libris et estampilles. Ces détails sont en relation étroite avec le texte et ils en révèlent souvent les particularités. Ils doivent donc être donnés avec précision. On veut désormais en rendre compte au lecteur de manière détaillée et explicite. Nous ne croyons plus à une totale neutralité de la science historique. Certes, tous les détails doivent être décrits avec la plus grande exactitude possible ; cependant, un lien de compréhension et d’intimité unit le catalogueur, personne humaine, allant à la rencontre d’autres personnes humaines (celles qui ont laissé dans ce manuscrit la trace de leur main et de leurs idées), C’est une rencontre personnelle et c’est parce qu’elle est personnelle que le lecteur du catalogue comprendra à son tour le manuscrit.

Volumes des manuscrits en caractères hébreux parus : http://www.irht.cnrs.fr/publications/revues-collections/volumes-parus/manuscrits-hebreux
http://www.brepols.net/Pages/BrowseBySeries.aspx?TreeSeries=CMCH

Mardi 2 février 2016

Compléments

  • Dates
    01/01/2008 - 12/31/2015
  • Localisation
    Paris
  • Domaine
    Manuscrits
  • Source de financement
    BnF et autre
Partagez