Programmes de recherche

Formulaire de recherche

Les actions

COLLECTA : Actualisation numérique de la collection de François-Roger de Gaignières et création d’un CLOM pour les humanités numériques

Les entités participant au financement Les partenaires et leurs rôles Les services BnF et leurs rôles

Description

Ce projet, sous-tendu par une approche prospective et un souci d’innovation, vise à mobiliser les technologies numériques pour documentariser une partie de la collection de Gaignières et concevoir une méthodologie opérationnelle de création de Cours en Ligne Ouvert et Massif.

L’objectif de cette recherche est d’accompagner la mutation profonde qui s’opère en ce moment dans la connaissance et qu’on a qualifiée d’émergence des « humanités numériques ». Effectivement, comme l’invention de l’écriture ou de l’imprimerie a bouleversé la conception de l’homme par un nouveau rapport au savoir, le numérique entraîne une redéfinition de la finalité des connaissances et de leur diffusion qui aura de grandes conséquences ; ce ne sont pas seulement les usages et les instruments de recherche qui sont modifiés, mais bien – par-delà l’illusion démocratique, certes sympathique, de l’accès de tous à tout – la signification même des recherches scientifiques.

Dans la virtualité des ensembles numériques, l’objet reçoit le don d’ubiquité et d’une infinie redistribution qui lui insuffle une multiplicité de sens, pourvu que son inscription initiale soit « sauvegardée ». On sait qu’il importe de préserver le contexte du document – en voie de devenir monument – dont le sens est intimement lié au dossier, qu’il est impératif de préserver l’intégrité des corpus construits par l’historien ou l’institution.

Cet objectif est assujetti à 3 approches :
- La première visant à développer une méthodologie opérationnelle pour la constitution d’objets documentaires patrimoniaux (scientifiques, artistiques, linguistiques, sociales, techniques, etc ) et leur déclinaison sous forme d’un objet pédagogique de type CLOM.
- La deuxième s’attachant à valoriser les contenus et à en garantir l’utilisabilité. Il s’agira plus particulièrement de porter à la connaissance de multiples communautés virtuelles (de pratique ou d’intérêt) l’existence de ces ressources en exploitant au mieux des référentiels de description susceptibles de satisfaire grand public et publics spécialisés.
- La dernière s’intéressant à la plasticité technologique des interfaces pour répondre aux multiples conditions d’usages (matérielles et intellectuelles) des ressources numériques.

Le projet est coordonné par des chercheurs appartenant à des laboratoires de quatre institutions de heSam Université :

- Équipe de recherche permanente de l’École du Louvre : Anne Ritz-Guilbert, Dominique Jarrassé et Nathan Schlanger ;
- Fondation Maison des Sciences de l’Homme – Equipe ESCoM-AAR- : Fabrice Papy, Nelly Dobreva, Francis Lemaitre, Peter Stockinger, ;
- École des Hautes Études en Sciences Sociales -Iconothèque russe et soviétique de l’EHESS : Marie-Hélène Mandrillon ;
- Équipe de recherche « Sémiotique des arts et du design » / Æsthetica – Université Panthéon-Sorbonne) : Sophie Fétro.

Documents disponibles

Projet financé dans le cadre du programme Synergie qui a pour objectif d’initier des recherches sur des thématiques dont l’importance scientifique et l’intérêt social sont avérés, des thématiques bien représentées dans plusieurs des établissements membres de heSam Université mais ne faisant pas l’objet d’une coordination des efforts.
Le contexte

01/06/2014 - 30/06/2016 COLLECTA : Actualisation numérique de la collection de François-Roger de Gaignières et création d’un CLOM pour les humanités numériques
07/04/2016 - 08/04/2016 . . Collecta. Des pratiques antiquaires aux humanités numériques


Mercredi 30 mars 2016

Partagez