Programmes de recherche

Formulaire de recherche

Les actions

Séminaire « Kalîla wa Dimna », 3 décembre 2012

Les partenaires et leurs rôles Les services BnF et leurs rôles Les acteurs BnF et leurs rôles

Description

Etaient présents : Annie Vernay-Nouri (AVN), Eloïse Brac-de-la-Perrière (EBP), Suzanne Babey (SB), Frantz Chaigne (FC), Zina Cohen (ZC), Maxime Durocher (MD), Ghazaleh Esmailpour (GE), Isabelle Imbert (II), Aïda el-Khiari (AK), Hana Mater (AM), Farshad Radmanesh (FR), Lucie Robert (LR) et Yi Zhai (YZ).

Tour de table:

- AK centralisera toute la bibliographie concernant Kalîla wa Dimna. Les ouvrages collationnés pourront traiter tant du texte de ses illustrations. On retiendra donc toutes les éditions arabes du texte, leurs traductions et leurs analyses ainsi que toutes les publications traitant des illustrations du point de vue de l’histoire de l’art. Pour pouvoir dans un premier temps se centrer sur les seuls manuscrits arabes de Kalîla wa Dimna, la bibliographie traitant des manuscrits persans et turcs sera collationnée à part.

- II est chargée de réfléchir à la mise en place d’une base de données sur les manuscrits de Kalîla wa Dimna. Quelle forme celle-ci doit-elle prendre ? Que veut-on y voir apparaître et à quelles questions doit-elle répondre ? Quel logiciel utiliser afin que celle-ci soit accessible au plus grand nombre ? etc… La création d’une bdd pose de nombreuses questions auxquelles il est préférable de réfléchir avant de s’y lancer !

- AVN nous apporte plusieurs informations :

Eric Delpont, directeur du musée de l’Institut du Monde Arabe, serait intéressé pour organiser une exposition sur Kalîla wa Dimna.

L’exposition « les 1001 nuits » de l’IMA présente trois manuscrits arabes tardifs (deux conservés à la John Rylands Library de Manchester et un à la Üniversitätbibliotek de Tübingen) qu’il serait bon de comparer avec les exemplaires tardifs du Kalîla wa Dimna arabe 3470 de la BnF (illustrations tardives) et cod. arab. 615 de la Staatbibliotek de Münich (l’un des mss de Manchester semble très proche de ce dernier).

L’exposition « Crossing Borders: Manuscripts from the Bodleian libraries » qui se tient au Jewish Museum de New York présente en ligne 7 folios du Kalîla wa Dimna mamlûk (MS. Pococke 400 de la Bodleian) ainsi qu’une version hébraïque (MS. Opp. Add. 4° 101) et une version latine (Mss. Douce 193 de Strasbourg) de cette œuvre.


Intervention d’Aïda el-Khiari et Ghazaleh Esmailpour :

AK et GE nous présentent un compte-rendu de lecture de l’article de Hugo Buchtal, « Hellenistic Miniatures in Early Islamic Manuscripts » (Ars Islamica VII, 1940).

L’auteur, byzantiniste, s’est particulièrement intéressé aux transferts de traditions culturelles entre l’Orient et l’Occident. Il a ainsi publié de nombreux articles concernant les arts islamiques en lien avec l’art byzantin.

Il s’agit ici d’une étude comparative, parfaitement argumenté sur la base de nombreuses comparaisons stylistiques et iconographiques, permettant d’aboutir à la datation du manuscrit de Kalîla wa Dimna, conservé à la BnF sous la côte Arabe 3465. Cette datation est aujourd’hui encore la datation de référence et n’ a pas été depuis remise en cause par la communauté des chercheurs.

Mardi 9 mai 2017

Compléments

  • Date
    12/03/2012
  • Localisation
    Paris
  • Domaine
    Manuscrits
  • Nature
    colloque
  • Type d'activité
    organisée ou co-organisée par la BnF, animée par des agents de la BnF
  • Lieu
    en France.
Partagez