Programmes de recherche

Formulaire de recherche

Les partenaires

Digital Research Infrastructure for the Arts and Humanities

Les actions : 1
QuandNom
22/04/2015 - 24/04/20155e réunion générale des VCC (Virtual Competency Centres) de l'ERIC Dariah, Ljubjana

Description

DARIAH, Digital Research Infrastructure for the Arts and Humanities, est un ERIC, c'est-à-dire un Consortium pour une infrastructure de recherche européenne, visant à développer et soutenir la recherche dans toutes les disciplines des sciences humaines et sociales. L'infrastructure s’attache de manière privilégiée aux objets numériques tels que les textes, les images, les sons, la vidéo, pour lesquels la collecte, les traitements, la diffusion, l’archivage, etc. mettent en jeu les technologies de l’information et de la communication (TIC).

Plus précisément, il s’agit :

  • de partager les infrastructures nationales, notamment les savoirs ayant conduit à les élaborer (c’est une infrastructure distribuée) ; de développer ces infrastructures et leur utilisation à travers la mise à disposition d’outils et de services ;
  • de fournir aux communautés un meilleur accès aux matériaux de la recherche, y compris aux matériaux issus de l’héritage culturel européen ;
  • de participer à la réflexion sur l’utilisation et l’appropriation du numérique par les différentes communautés de recherche.

Chaque pays met à disposition de DARIAH ses réalisations, savoirs, compétences et bénéficie en retour des réalisations, savoirs, compétences offerts par les autres pays. DARIAH constitue ainsi un réseau d’acteurs, d’expertises et de services.

Sur les plans techniques et scientifiques, DARIAH promeut une politique de libre accès (mise à disposition gratuite et la plus large possible des matériaux et outils de la recherche : données, publications, outils, etc.), de certification (pour les entrepôts de données), de mise en œuvre de procédures d’archivage à long terme, de mise à disposition de logiciels en open source, d’adoption et de diffusion de formats standardisés ou normalisés, enfin de développement de l’interopérabilité.

Cette infrastructure va permettre :

  • d’accroître la visibilité de la production scientifique SHS au niveau européen (corpus, bases de données, de publications, etc.) ;
  • de valoriser les réalisations dans le domaine des humanités numériques ;
  • de rendre multilingues un nombre important de ressources, d’outils et de services ;
  • d’établir de nouvelles coopérations entre chercheurs, via les réseaux construits par DARIAH.

Cette politique s’inscrit dans une réflexion plus générale sur l’ouverture des données, pour laquelle on suppose qu’elle va :
  • permettre de nouvelles avancées sur le plan scientifique (nouveaux objets de recherches, nouvelles problématiques, nouvelles méthodes) ;
  • permettre de traiter autrement d’anciennes questions ;
  • favoriser les recherches interdisciplinaires ;
  • améliorer la compréhension des modes d’obtention des résultats ;
  • augmenter la transparence dans la qualité de la recherche ;
  • favoriser la confirmation/infirmation des résultats.

    Documents disponibles

    En savoir plus
    Lien au site DARIAH

Lundi 28 décembre 2020

Partagez