Programmes de recherche

Formulaire de recherche

Les partenaires

Centre de recherche sur l’intermédialité

Les actions : 1
QuandNom
01/01/2012 - 31/12/2014Archiver à l’époque numérique : le fonds Dora Wasserman du centre Segal

Description

Le CRI est le premier centre de recherche au Québec et au Canada sur les rapports intermédiatiques et leurs implications historiques, sociologiques, culturelles et politiques...

Du média à l’intrication médiatique
Le CRI a redéfini le concept même de média, qui comprend non seulement les dispositifs de communication, mais aussi les différentes disciplines artistiques ou pratiques culturelles, les « médiums » au sens communément établi en histoire de l’art, soit la matière d’expression, ainsi que les « matérialités » diversement impliquées dans la production culturelle et discursive.
Cette nouvelle approche ne cherche pas à confondre ces distinctions par ailleurs fort utiles. Elle permet de mettre sur un même plan, pour étudier leurs multiples nœuds d’intrication, toute production entendue comme production artistique, scientifique, industrielle ou création d’environnement technique, social, subjectif. Cette perspective permet de mettre à jour et d’analyser, à l’aide des nouveaux outils de l’histoire culturelle, médiatique et artistique, un milieu configurant pour les objets, les institutions, les sujets, les communautés, milieu que le CRI définit comme intrication médiatique.

Analyse des relations
Le CRI met au premier plan non seulement le média, ou les médias, mais aussi ce qu’il y a entre les médias. Le foyer d’étude n’est plus, donc, sur la chose (le média), mais sur les relations entre les choses. Le concept d’intermédialité opère à trois niveaux différents. Il peut désigner, d’abord, les relations entre divers médias (voire entre diverses pratiques artistiques associées à des médias délimités ; ces relations peuvent se donner à voir dans un film, un livre ou encore à partir d’un même événement qui fait l’objet d’un reportage télévisé, d’un film, d’un service photographique, d’une installation muséale) : l’intermédialité vient après les médias. Mais le concept désigne aussi ce creuset de médias d’où émerge et s’institutionnalise peu à peu un nouveau média bien circonscrit : l’intermédialité apparaît avant le média. Enfin, il recouvre le milieu dans lequel les médias prennent forme et sens : l’intermédialité est immédiatement présente à toute pratique d’un média.

Transdisciplinarité
L'enjeu de l'intermédialité est alors de procéder à l'étude des différents niveaux de matérialité impliqués dans la constitution des objets, sujets, institutions, communautés, que seule une analyse des relations est en mesure de découvrir. Une telle entreprise demande la convergence de compétences transdisciplinaires, puisqu'elle implique une étude des corpus théoriques (sous le scalpel d'un nouvel appareillage conceptuel nécessaire au passage d'une logique de l'être à une logique de la relation), une perspective historique (problème de la constitution des milieux) et une approche expérimentale (problème de repérage des relations).
L'intermédialité s'affirme donc non seulement comme une position épistémologique (qui vise l'installation des réalités plutôt que les réalités déjà installées), mais aussi comme le plan de recoupement par excellence des disciplines dont les membres du CRI sont les représentants (Histoire de l'art, Littérature comparée, Communication, Études littéraires, Études cinématographiques et audiovisuelles, Études théâtrales).

Site : http://cri.histart.umontreal.ca/cri/fr/vitrine/default.asp

Mardi 30 décembre 2014

Partagez