Programmes de recherche

Formulaire de recherche

Les actions

Fantastique ! : l'estampe visionnaire de Goya à Redon (à Bordeaux)

Les entités bénéficiaires Les services BnF et leurs rôles Les acteurs BnF et leurs rôles

Description

À la suite du musée du  Petit-Palais à Paris, le musée des Beaux-Arts de Bordeaux accueillera, durant l’été 2016, l’exposition Fantastique ! L’estampe visionnaire de Goya à Redon, avec plus de cent soixante gravures (lithographies, eaux-fortes et xylographies) appartenant au département des Estampes et de la Photographie de la Bibliothèque nationale de France.

Cette présentation de certaines des plus belles planches de l’illustre institution parisienne à Bordeaux entre en résonance avec la collection du Musée, riche de quinze gravures de Goya (mort à Bordeaux en 1828), dont l’unique épreuve connue du Combat de taureaux (1825), de quatorze de Bresdin et de vingt-huit de Redon. Pour ce dernier, elle constituera aussi une introduction à l’exposition et au colloque prévus pour le centenaire de sa mort à la fin de l’année.

La vogue exceptionnelle que connut la gravure dans la première moitié du XIXe siècle accompagna un sentiment romantique du fantastique qui était perçu comme une manière de concevoir et de représenter le monde.Dans un XIXe siècle qui se voulait rationne let positiviste, des grands noms de l’estampe (Delacroix, Doré, Bresdin ou Redon), ou d’autres moins connus, abordèrent le genre, notamment pour illustrer une abondante littérature sur ce thème et pour lequel, par effet inverse, Baudelaire composa Une Gravure fantastique (1857) pour ses Fleurs du Mal.

Le parcours chronologique permettra d’apprécier l’évolution du genre, mais aussi ses constantes, voire ses poncifs.

Documents disponibles

Dossier de presse : dp_fantastique.pdfdp_fantastique.pdf

Mardi 18 octobre 2016

Partagez