Programmes de recherche

Formulaire de recherche

Les actions

Bibliothèque nationale de France : Hébreu 214 à 259 : commentaires bibliques

Les éditeurs Les partenaires et leurs rôles Les services BnF et leurs rôles Les acteurs BnF et leurs rôles

Description

Bibliothèque nationale de France : Hébreu 214 à 259 : commentaires bibliques / par Silvia Di Donato. - Turnhout : Brepols ; Paris : Bibliothèque nationale de France : Institut de recherche et d'histoire des textes (CNRS), cop. 2011. - 1 vol. (416 p.) : ill. ; 30 cm. - (Manuscrits en caractères hébreux conservés dans les bibliothèques de France. Catalogues ; volume 3).

Hasipriyyah haleʾwmiyt šel ṣarpat : Hébreu 214 à 259 : peyrwšiym latana"k / meʾet Siylbiyah diy-Dwnaʾṭw = הספריה הלאומית של צרפת : Hébreu 214-259 : פירושים לתנ''ך / מאת סילביה די-דונאטו
P. de titre en hébreu. - Les notices sont en français et en hébreu
ISBN 978-2-503-53467-1 (br.)

Ce volume réunit un large éventail de commentaires bibliques à tendance philosophique ou mystique, du XIIe au XVe siècle. On y trouve d'abord deux exemplaires des sermons philosophiques de Jacob Anatolio : à l'époque, ils firent scandale en Provence, car c'était la première fois que les doctrines aristotéliciennes, appliquées à l'exégèse biblique, étaient enseignées à la synagogue. Les commentaires néoplatoniciens d'Abraham Ibn Ezra et les autres ouvrages ici représentés furent étudiés partout ; ceux d'Isaïe de Trani le Jeune et d'Emmanuel ben Salomon de Rome ne le furent qu'en Italie ; ceux d'Isaac ben Abraham Ibn Latif ou de Jacob ben Asher étaient lus surtout en Provence et en Espagne. Tous étaient beaucoup mieux accordés aux goûts du public. Nahmanide fit l'unanimité dans tous les milieux juifs, car il savait introduire ses idées cabalistiques dans ses commentaires, sans pour autant choquer les conservateurs.

Tout aussi populaires furent les sermons de Josué Ibn Sho'eb et de Siméon ben Semah Duran. Quant à Gersonide, le grand philosophe du XIVe siècle, honni pour sa philosophie, il fut grandement apprécié pour ses commentaires bibliques, largement diffusés : on en trouve ici vingt-deux copies.
Les caraïtes sont également représentés par deux manuscrits du commentaire sur le Pentateuque rédigé par Aaron ben Joseph ha-Rofe.

La majorité de ces textes a été publiée, mais de manière non critique et les leçons très variées qu'apportent les manuscrits décrits dans ce volume conservent tout leur intérêt.

Documents disponibles



Mardi 2 février 2016

Partagez