Programmes de recherche

Formulaire de recherche

La recherche

Politique de la recherche



Activités de recherche


Pour conduire une politique de la recherche active, la BnF dispose de plusieurs instruments qui permettent d’organiser la recherche autour de programmes collectifs ou de programmes individuels.

Des programmes collectifs

  • Le Plan triennal de la recherche de la BnF
    Le plan triennal de la recherche, principalement cofinancé par la BnF et par le département de la recherche, de l’enseignement supérieur et de la technologie (DREST) du Ministère de la Culture et de la communication, est l’un des principaux instruments de l’établissement pour conduire une politique active de recherche.
    Le plan triennal de la recherche constitue une part très importante de l’activité de recherche au sein de la BnF. Les programmes reçoivent des allocations de crédits leur permettant de financer des vacations, des publications ou des prestations spécifiques (études de faisabilité, achat de matériels).
    Depuis la création de la BnF, sept plans triennaux de la recherche se sont ainsi succédé : 1995-1997, 1998-2000, 2001-2003, 2004-2006, 2007-2009, 2010-2012, 2013-2015.
  • Programmes avec des institutions ou administrations nationales de la recherche
    D'autres programmes collectifs sont financés dans le cadre d'appel à projets lancés par des institutions comme l'Agence nationale de la recherche (ANR), le département de l'Enseignement supérieur, de la recherche et de la technologie du ministère de la Culture et de la Communication (comme par exemple le Programme national sur la connaissance et la conservation des matériaux du patrimoine), les Pôles de compétitivité, etc.

Des programmes individuels


Depuis 1978, la Bibliothèque nationale de France accueille des jeunes normaliens dans ses départements et leur donne accès de manière privilégiée à ses fonds et collections, en tant que chargés de recherches documentaires (CRD), affectés à la BnF pour une période de quatre ans, parallèlement à un demi-poste d’enseignement.

Ce principe d’accueil privilégié de jeunes chercheurs et d’encouragement à la recherche s’est élargi en 2003 aux mastérants et doctorants étudiant en France (Appel à chercheurs) et en 2004 aux chercheurs résidant à l’étranger dans le cadre de « Profession Culture ».

Depuis 2004, des chercheurs invités sont chaque année bénéficiaires d’une bourse de recherche, attribuée par la BnF ou – sur des thèmes spécifiques : la photographie, l’art de l’être et du paraître – par ses mécènes.



Programmes et travaux scientifiques sur budget BnF


La BnF conduit sur son propre budget une intense activité de recherche poursuivie de manière constante et approfondie dans les différents domaines où s'illustre le « cœur de métier » de la BnF et de ses conservateurs, bibliothécaires, experts : science des bibliothèques, bibliographie, histoire du livre, de l'édition et des média, génétique textuelle, iconographie, numismatique, musique, cartographie, conservation, numérisation, métadonnées et accès aux documents, préservation des données numériques, etc.

On citera ainsi :
  • des bibliographies, catalogues et inventaires des documents conservés à la BnF
  • des outils collectifs
  • des travaux sur l’histoire de l’établissement et de ses collections
  • la mise au point de nouveaux procédés de conservation préventive ou de restauration de documents spécifiques (calotypes, estampes en relief, échantillons de tissus, par exemple)
  • des recherches sur les pratiques de lecture et les nouveaux usages de la bibliothèque numérique,  des programmes sur la conservation, ainsi que des études portant sur les nouvelles technologies.

Les travaux scientifiques menés répondent à l’une des missions essentielles de la Bibliothèque nationale de France :
  • leurs champs d’investigation sont, par essence, aussi vastes et divers que les collections de la bibliothèque elle-même
  • leurs niveaux d’ambition sont également divers (du dénombrement ou signalement d’objets au catalogue raisonné…), et exigent des travaux de quelques années à plusieurs générations…
  • leur publication s’effectue sous des modalités très différentes (catalogues de collections ou d’expositions, répertoires, bibliographies, publications savantes, articles de revue, communications dans des manifestations universitaires souvent internationales, …)
  • enfin, dans le domaine de compétence et d’expertise qui est le leur, certains conservateurs de l’établissement ont acquis aujourd’hui une envergure comparable à celle de prédécesseurs comme Léopold Delisle, Ernest Babelon ou Jean Adhémar, qui ont marqué l’histoire de la recherche et de l’érudition. Ces travaux contribuent de façon essentielle au rayonnement de la bibliothèque.

Axes de recherche


Qu'ils soient collectifs ou individuels, les programmes de recherche se développent selon les mêmes axes :
  • Bibliographie : production d'outils pour la recherche : inventaires, catalogues raisonnés, répertoires… ;
  • Conservation : recherche de nouveaux procédés de conservation aussi bien des supports "papier", numériques, microformes… que de leur contenant, à savoir boîtes d'archivage, pochettes… ,
  • Histoire du livre : étude et production d'outils concernant l'histoire du livre ;
  • Iconographie : étude méthodologique des représentations plastiques que la Bibliothèque conserve (peintures y compris enluminures, gravures, photographies quel que soit leur support, affiches, dessins, etc) avec leurs sources, significations et classements ;
  • Patrimoine de la musique et du spectacle : création de catalogues thématiques et de répertoires, recensement de sources musicales et d'arts du spectacle ;
  • Numismatique : études sur les collections de monnaies du département des Monnaies, médailles et antiques en relation avec les autres cabinets numismatiques français et étrangers ;
  • Supports numériques et nouvelles technologies : mise au point d'outils de structuration des documents électroniques ;
  • Supports, usages et circulation de l'écrit : étude des supports d'information autres que le livre imprimé sur le plan matériel et intellectuel.

Évolution


La recherche s'inscrit aujourd’hui dans ces perspectives d’évolution :
  • un effort de resserrement des programmes,
  • un rééquilibrage des travaux de recherche entre les départements s’appuyant sur une longue tradition et des départements dont les domaines sont plus récents,
  • la mise en place d’une programmation, l’amélioration du suivi, le développement du faire savoir et de la valorisation,
  • le développement de partenariats et une plus grande ouverture vers le monde de la recherche, en particulier par le biais de conventions avec des établissements relevant du ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche, du Centre national de la recherche scientifique, de l’appel à chercheurs lancé chaque année auprès des jeunes doctorants français et étrangers.
Les programmes de recherche font l’objet de publications scientifiques.



Bilans


Le bilan des activités scientifiques et de recherche de la BnF est fourni dans le rapport sur la recherche, annexe du rapport d'activités de l'établissement.
Consulter


Voir aussi

Jeudi 12 janvier 2017

Partagez