Programmes de recherche

Formulaire de recherche

Les partenaires

Institut des textes et manuscrits modernes

Les actions : 7
QuandNom
01/01/2011 - 31/12/2014ARCHIZ : Du manuscrit à l'image : pour une génétique culturelle
01/01/2010 - 31/12/2014Catalogue génétique général des manuscrits de Jean-Paul Sartre
01/01/2008 - 31/12/2010CAHIERS PROUST : L'édition diplomatique des cahiers manuscrits de Marcel Proust conservés à la Bibliothèque nationale de France
01/01/2006 - 31/12/2006IDA : Interchange of Data between administrations
01/01/2006 - 31/12/2008OPTIMA : Outils Pour le Traitement et l'analyse de l’Information dans les MAnuscrits modernes
01/01/2000 - 31/12/2000Le Rêve de Zola
01/01/1994 - 31/12/1995Classement automatique des filigranes

Description

Avant tout, il s'agit de réunir les traces matérielles des processus de création littéraire (carnets d'écrivain, brouillons, épreuves corrigées...), de les mettre en relation les unes avec les autres et avec les oeuvres auxquelles ces processus ont abouti et notamment de les ordonner en une suite chronologique qui reflète les étapes de l'élaboration textuelle.

Le rôle du chercheur est alors double : rendre cet objet scientifique nouveau accessible aux autres chercheurs, voire au public, sous une forme (livre imprimé ou support informatique) qui en respecte le mieux possible les caractéristiques ; interpréter les données recueillies, traduire les traces graphiques de l'écriture en indices de processus, relever les récurrences et en induire des régularités, propres à l'oeuvre, à l'auteur, au genre, à l'époque, ou caractéristiques de l'écriture littéraire, sinon de l'écriture en général, sans toutefois perdre de vue la singularité des mécanismes d'invention qui se déploient dans chaque dossier de genèse.Analyser le document autographe pour comprendre les mécanismes de la production, élucider la démarche de l'écrivain et les procédures qui ont permis l'émergence de l'oeuvre, élaborer les concepts, méthodes et techniques permettant d'exploiter scientifiquement le précieux patrimoine que représentent les manuscrits conservés dans les collections et archives, telle est donc la mission de l'ITEM.

Né de la rencontre d'un besoin ponctuel - le recensement et le classement des manuscrits de Heine, acquis par la Bibliothèque Nationale- et d'une conjoncture théorique - la nécessité de penser la diachronie de l'écriture que le structuralisme, alors triomphant, avait négligé -, l'ITEM a su construire au fil des années sa logique propre et définir progressivement son champ. Aucune genèse ne ressemblant complètement à une autre, nous sommes encore loin d'un modèle unifié. Pourtant, des typologies prennent corps et ne demandent qu'à être affinées. Dans cette perspective, il faudra examiner un nombre considérable d'autres corpus. À l'évidence, tout ne se fera pas à l'ITEM : depuis plusieurs années, et de plus en plus à l'avenir, le laboratoire est appelé à jouer un rôle fédérateur des recherches qui sont menées dans le domaine, en France et à l'étranger, rôle d'impulsion, de généralisation et de théorisation.

L'ITEM regroupe une centaine de membres (chercheurs, ITA, enseignants-chercheurs) qui partagent un même objet d'étude : le document manuscrit et une même approche méthodologique : la critique génétique.

Documents disponibles

Rapport d'évaluation AERES 2009 : EVAL-0753455Y-S2100015498-UR-RAPPORT.pdf

Mardi 30 décembre 2014

Partagez