Programmes de recherche

Formulaire de recherche

Les actions

LIFRANUM : LIttératures FRAncophones NUMériques : identification, indexation et analyse des productions littéraires nativement numériques dans l’aire francophone

Budget
380000 €

Les entités participant au financement Les partenaires et leurs rôles
  • MARGE : pilote : Gilles Bonnet
  • ERIC : co-pilote
Les services BnF et leurs rôles Les acteurs BnF et leurs rôles

Description

Les questions que nous posons concernent les pratiques littéraires nativement numériques. Comment les écrivains se servent-ils des nouveaux médias et dispositifs numériques? Comment identifier leurs productions dans un champ qui bouleverse les protocoles usuels d’édition et donc de légitimation ? Quels outils critiques bâtir pour une analyse littéraire de ces contenus ? Quelles nouvelles sociabilités littéraires se construisent dans et par Internet (sites, blogs, réseaux sociaux) ? Qu’est-ce qu’un auteur à l’ère numérique ? Comment se servir des dispositifs numériques comme tremplins pour discuter de littérature, la mettre en scène et en jeu, imaginer de nouvelles formes littéraires ? Répondre à ces questions nécessite de trouver des outils pour décrire la création littéraire en ligne et l’indexer d’une manière la moins biaisée possible dans un système d’information qui servira de support aux analyses réalisées par les chercheurs en littérature et en information-communication.

Notre objectif sera d’examiner l’impact des modifications des supports de l’écrit sur les pratiques littéraires, tant du point de vue de l’écriture que de la lecture. Pour ce faire, le projet LIFRANUM se propose d’identifier et de structurer le corpus des littératures francophones numériques. Nous mettrons ensuite en place un dispositif permettant la recherche sur ce corpus: nous allons réaliser, grâce aux compétences techniques représentées dans l'équipe scientifique, une plateforme de micropublication et prise de note collaborative. La plateforme sera constituée dans le respect du droit d'auteur et de la propriété intellectuelle, avec l'autorisation des titulaires des droits pour toute réutilisation des contenus. Cette plateforme permettra de produire des mini-textes finement balisés qui puissent être reliés les uns aux autres de façon algorithmique. Il sera ainsi possible d'identifier un texte du corpus (par exemple un billet de blog), d'en récupérer les métadonnées, de le commenter, l'annoter, et de partager ces notes avec les autres chercheurs. Elles permettent aussi une navigation suggérant des chemins originaux découverts à l’aide de techniques de fouille de données.

Jeudi 2 janvier 2020

Compléments

Partagez