Programmes de recherche

Formulaire de recherche

Les actions

ATMOCE : L’atelier monétaire gaulois de Cenabum. Production des bronzes carnutes IIe-Ier s. av. J.-C.

Les partenaires et leurs rôles Les services BnF et leurs rôles Les acteurs BnF et leurs rôles

Description

Les recherches archéologiques menées ces 30 dernières années dans l’agglomération orléanaise ont révélé des vestiges d’occupation du second âge du Fer sur une quinzaine de sites, parmi lesquels huit ont livré un nombre conséquent de monnaies gauloises. Les structures, monnaies, objets et résidus métalliques mis au jour en 1997 et 1999 dans l’Ilot de la Charpenterie (Cf. la description de la fouille sur le site de l'INRAP : Ilot de la Charpenterie, url : <https://multimedia.inrap.fr/atlas/Orleans/sites/2503/Ilot-de-la-Charpenterie> et les illustrations des objets découverts : https://www.images-archeologie.fr/Accueil/Recherche/p-4-Liste-de-resultats.htm?&page=1&pagination_bloc=25&txt=Charpenterie&submit=Ok&id=4&pagination_liste=48) à Orléans-Cenabum suggèrent la présence d’un atelier spécialisé dans le travail du bronze tout ou partie lié à la fabrication monétaire.

Fibule gauloise, IIe siècle avant notre ère. Îlot de la Charpenterie, Orléans (Loiret), 1999. © Émilie Roux, SAMO

Fondé sur une approche pluridisciplinaire, le projet ATMOCE a pour objectif l'étude de l’atelier monétaire gaulois d’Orléans, afin de caractériser le plus finement possible cette structure de production, dans toutes ses composantes, et d’apporter un éclairage nouveau à notre connaissance des ateliers monétaires gaulois. Les investigations seront élargies aux sites orléanais ayant livré du mobilier gaulois et au territoire traditionnellement attribué aux Carnutes.

Atelier monétaire gaulois de la fin du IIe siècle-milieu du Ier siècle avant notre ère.
Série de structures de combustion. Îlot de la Charpenterie, Orléans (Loiret), 1997-2000. © Thierry Massat, Afan

Près de 200 monnaies, le petit mobilier métallique et les résidus métalliques en alliage cuivreux seront étudiés et analysés selon une méthode d’analyse non destructive développée en Région Centre-Val de Loire (analyse par activation aux neutrons rapides de cyclotron). Ces analyses seront complétées par des observations métallographiques et de microscopie électronique à balayage. Parallèlement, les données relatives aux structures archéologiques seront reprises et traitées en étroite corrélation avec les données numismatiques, et le mobilier en céramique utilisé dans le cadre de la fabrication des alliages métalliques sera recensé et étudié. Un travail de cartographie et d’analyse spatiale des données permettra d’étudier les répartitions monétaires et les interactions spatiales dans leur ensemble.

L’ensemble des données produites sera interprété par un consortium d’historiens, d’archéologues, de numismates et de spécialistes des analyses physico-chimiques.

Il s’agira alors de rassembler et confronter des données numismatiques, archéologiques, archéométriques et spatiales afin de comprendre et préciser la production monétaire en alliage cuivreux chez les Carnutes au IIe et Ier siècles av. n.è. depuis la préparation des alliages monétaires jusqu’à la mise en circulation des monnaies.

Au-delà de la définition de la chaine opératoire, le projet ATMOCE sera également l’occasion d’amorcer et de nourrir une réflexion sur l’usage de la monnaie de bronze et la question de la fiduciarité au second âge du Fer. Le projet intègre des actions de valorisation de la recherche.

Le projet s’inscrit dans l’axe Monnaie et finance de la MSH Val de Loire et bénéficie du label Intelligence des Patrimoines.

Durée

36 mois (2017-2020)

Aide

Région Centre-Val de Loire dans le cadre des Appels à Projets de Recherche d’Intérêt Régional (APR IR 2016).

Lundi 11 juin 2018

Partagez