Programmes de recherche

Formulaire de recherche

Les actions

La vidéo légère au sein de l'espace universitaire dans les années 1970. Le cas de l'université de Vincennes

Les acteurs BnF et leurs rôles

Description

Le centre universitaire expérimental de Vincennes est créé après la crise de mai 68 comme une réponse à l’afflux d’étudiants et à la demande d’une pédagogie novatrice. La loi d’orientation du 12 novembre 1968 annonce les principes de cette nouvelle université, la cogestion, la participation, l’autonomie, l’ouverture à tous et surtout l’interdisciplinarité. L’un des atouts majeurs de ce nouveau centre est le regroupement dans une université d’enseignements qui se trouvaient auparavant éparpillés dans plusieurs facultés. Cette université moderne ouvre ses portes le 13 janvier 1969 à Vincennes et accueille rapidement un très grand nombre d’étudiants. Dans la continuité de ces principes un département audiovisuel se met rapidement en place à Vincennes, quelques mois seulement après son ouverture. Le matériel utilisait dans un premier temps était très lourd et complexe et ne permettait que des enregistrements de studio, semblables à ceux de la télévision scolaire. À partir de 1973 l’université se dote d’un matériel plus léger et maniable, permettant alors une utilisation plus pédagogique de ce médium. Très rapidement les enseignants de tous les départements s’emparent de ce matériel et l’utilisent dans le cadre de leurs cours ou pour des recherches personnelles. Vincennes devient alors rapidement un exemple de l’utilisation de la vidéo dans un cadre dit “scolaire”.

La Bibliothèque Nationale de France a la chance de conserver une très grande partie des bandes qui ont été produite non seulement lors de la période Vincennoise mais également après le déménagement du centre à Saint Denis. Cette recherche consiste alors non seulement à analyser et comprendre ces vidéos qui sont déjà numérisées mais également à permettre la sauvegarde d’autres bandes qui se trouveraient encore dans la nature. Une mise en parallèle avec d’autres institutions, tel que l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne ou les écoles d’art, est également un point que nous souhaiterions aborder lors de notre travail. Nous entendons ainsi contribuer à une histoire de la vidéo dans ces institutions mais aussi sur le cheminement de ces bandes à travers le temps.

Mardi 30 janvier 2018

Partagez