Programmes de recherche

Formulaire de recherche

Les actions

Genre et Transmission. Pour une autre archéologie du genre

Les entités participant au financement Les partenaires et leurs rôles Les services BnF et leurs rôles Les acteurs BnF et leurs rôles

Description

Le geste archéologique fonde et alimente à la fois la démarche critique et épistémologique des études de genre depuis l'ouverture de ce champ de recherche en Occident dans les années soixante-dix. "Continent noir", ou "femmes sans passé" comme le constataient (en le contestant) les militantes du MLF, les femmes étaient moins absentes de l'Histoire qu'absentes de son récit, faute d'accès à des sources et des canaux de transmission autorisés. C'est pourquoi le champ de recherche qui s'est d'abord ouvert au titre des études féministes ou féminines s'est très vite donné pour tâche de réunir, en luttant contre leur méconnaissance concertée, les éléments attestant des multiples formes de la présence et de l'action des femmes, dans toutes les sphères, privées ou publiques, de l'existence sociale. Un immense travail a ainsi déjà été accompli. Pourtant, beaucoup reste à faire, particulièrement là où l'enquête se heurte aux logiques patrimoniales qui commandent encore, d'une part, l'histoire littéraire et l'histoire de l'art, d'autre part, le fonctionnement des institutions archivistiques. Comme son nom l'indique, la notion de patrimoine nous invite à penser le processus de constitution et de transmission des biens matériels et symboliques comme un processus genré, sanctionné par une autorité paternelle. Le projet « Genre et Transmission. Pour une autre archéologie du genre » a vocation, non pas seulement à continuer le travail d'exhumation, de dépouillement et d'interprétation des traces perdues des femmes dans le creux ou le silence de l'archive, mais à interroger de diverses manières, avec le concours de divers-e-s conservateur-e-s et archivistes, cette logique institutionnelle et ce travail de l'archive, pour faire apparaître, et proposer, une autre archéologie du genre.

Le projet « Genre et Transmission. Pour une autre archéologie du genre » s’articule sur trois axes :

  • Axe 1 : Archive du genre, genre de l’archive porté par Denise Ogilvie (AN), Isabelle Tournier (P8/LHE) et Judith Revel (P10/Sophiapol).
  • Axe 2 : Genre, création artistique et matrimoine, porté par Charlotte Foucher Zarmanian (CNRS – LEGS) et Hélène Marquié (MCF HDR – P8 – LEGS)
  • Axe 3 : Enfance du genre, porté par Cristina Ion (BnF) & Vanessa Nurock (UP8/CRESPPA)

Documents disponibles

Document final de réponse à l'appel à projets : , la version longue est disponible en ligne sur le site du LEGS-CNRS (Laboratoire d'études de genre et de sexualité) : http://legs.cnrs.fr/spip.php?rubrique803

Axe 1 : axe_1_archives_du_genre_version_longue.pdf
Axe 2 : axe_2_genre_creation_matrimoine_version_en_ligne.pdf
Axe 3 : axe_3_-_enfance_du_genre.pdf

Mardi 7 mars 2017

Partagez