Programmes de recherche

Formulaire de recherche

Les actions

Naissance du code : genre, récit et soi autour des romans et essais de Michel Houellebecq

Les services BnF et leurs rôles Les acteurs BnF et leurs rôles

Description

Si la virtualité domine incontestablement nos vies, elle n’est pas neutre pour autant: elle est façonnée par, et façonne à son tour, des évolutions historiques économiques, idéologiques et culturelles précises. Tout en favorisant de nouveaux régimes politico-économiques tels que la mondialisation, les transformations technologiques (initialement cybernétiques, puis virtuelles et globales) s’insinuent aussi bien dans notre langage et notre sociabilité que dans notre conception du soi et nos manières de la décrire. Peu d’écrivains retracent l’impact du bouleversement de l’intime et du politique provoqué par les nouvelles technologies avec autant d’originalité et de virulence que Michel Houellebecq. Distillant de nouvelles problématiques du soi, de la masculinité et de la forme littéraire soulevées par l’essor de l’informatique, l’œuvre provocatrice de Houellebecq aborde, avec un succès commercial et critique international inégalé, un bouleversement dont les répercussions restent largement inexplorées dans le contexte français. Faisant l’aller-retour entre les écrits de Houellebecq et les évolutions historiques qui les sous-tendent grâce à un travail d’archive remontant jusqu’aux réflexions de Teilhard de Chardin et de Claude Lévi-Strauss sur la cybernétique, nous tâcherons de mieux cerner la portée littéraire et, plus largement, culturelle, de la virtualité en France.

Mercredi 10 mai 2017

Partagez