Programmes de recherche

Formulaire de recherche

Les actions

Innovations littéraires et graphiques dans les revues littéraires et artistiques (1880 à 1914) : question de numérisation et de patrimonialisation

Les entités participant au financement Les partenaires et leurs rôles Les services BnF et leurs rôles Les acteurs BnF et leurs rôles Les groupements

Description

La thèse aborde l’étude des revues littéraires et graphiques à partir de 1880 et jusqu’en 1914. Elle tend à mettre en avant la matérialité, les réalisations typographiques et iconographiques des revues de cette période afin de montrer comment celles-ci offrent un témoignage historique culturel au niveau éditorial, littéraire et artistique. Ces périodiques se révèlent être des intermédiaires privilégiés entre les lettres et les arts. Cette thèse aborde la question de la patrimonialisation de ces corpus et les problèmes afférents à leur numérisation.

Concernant la conservation de ces périodes, des éléments et des pages, pourtant indispensables à leur identité ont été délaissés. Leur numérisation, lancée au début du projet Gallica de la BNF, pose un certain nombre de problèmes. Certaines numérisations n’ont pas faites à partir des originaux et d’autres ont omises d’intégrer la polychromie et les couvertures de certaines revues. Autant d’éléments qui constituent pourtant un témoignage historique de la création, de l’innovation et des choix éditoriaux de l’époque.

L’uniformisation des corpus conservés et numérisés ne transmet pas leur inventivité, leur richesse et leur diversité. La question de leur conservation est évidemment liée. Cette thèse cherche à cerner les innovations graphiques et typographiques en relation avec le contenu littéraire, artistique et idéologique et les choix éditoriaux du corpus de périodiques sélectionnés. Elle se penche donc d’autre part sur le type de conservation et de numérisation propre à rendre au mieux du corpus.

La thèse permettra ainsi :
- par l’étude de ces revues, de leur graphisme, de leur typographie, de cerner l’histoire culturelle entre 1880 et 1914, les attentes et les considérations littéraires de l’époque.
- de valoriser le patrimoine de ces corpus.
- d’établir un protocole de conservation et de numérisation pour des opérations de patrimonialisation à venir.
- de développer les partenariats déjà lancés par la BnF.

Lundi 26 janvier 2015

Partagez